Corinne Narassiguin, candidate du PS sur la 1ere circonscription des Français de l’étranger

Je vote François Hollande

Je souhaite que François Hollande soit notre prochain président de la République.
Sa démarche avait suscité mon intérêt dès le mois de mars, à une époque où il n’était pourtant pas favori, car il me semblait qu’il était déjà celui qui se préparait le mieux à être candidat.

Il était déjà le plus en phase avec les préoccupations des Français et faisait les meilleures analyses quant aux priorités pour la France et l’Europe. Par ailleurs, je pensais déjà que ses qualités de leadership étaient les plus adaptées pour réconcilier la France avec elle-même après cinq années de chaos sarkozien.

Si j’ai préféré attendre les derniers jours de campagne avant le premier tour des primaires pour déclarer mon soutien à la candidature de François Hollande, c’est parce que je crois en l’utilité du débat démocratique des primaires citoyennes.
En effet, en observatrice attentive de la vie politique américaine, j’ai appris que les primaires doivent servir de baptême du feu. Il peut y avoir un abîme entre la brillance d’un candidat sur le papier et la réalité de ses qualités sur le terrain.

Les primaires servent à tester la capacité à convaincre les électeurs en mettant en valeur ses atouts et en surmontant ses faiblesses. J’ai donc voulu donner leur chance aux six candidats de me convaincre de leurs qualités réelles, qui s’avèrent nombreuses. Le débat ces dernières semaines a été d’une très grande qualité et fait honneur à la gauche.

Mais après avoir pris le temps de la réflexion, je reste persuadée que François Hollande est le meilleur candidat pour rassembler la gauche dans toute sa diversité et le meilleur leader pour réaliser le changement dont la France a besoin.

Je suis en accord complet avec ses priorités, à la fois réalistes et ambitieuses.

Une réforme fiscale socialement juste pour que le poids de la réduction de la dette et des déficits soit équitablement réparti, pour les citoyens comme pour les entreprises.

Une relance économique s’appuyant sur les petites et moyennes entreprises et investissant pour le moyen et long terme dans le savoir et l’innovation.
Une gouvernance économique européenne réelle et efficace axée non seulement sur la maîtrise des déficits mais aussi sur la croissance.
La priorité donnée à l’emploi des jeunes, tout en proposant une politique volontariste visant à changer la culture des entreprises quant à l’employabilité des seniors.
Par ailleurs, pour les Français de l’étranger, il est à mon sens celui qui connaît et comprend le mieux nos préoccupations. Il a été le premier secrétaire du PS le plus à l’écoute de la fédération des Français de l’étranger, ayant très vite compris à la fois la spécificité de nos problématiques et la richesse qu’apporte la perspective des Français de l’étranger au débat d’idées sur les questions nationales et internationales.

Si cela va sans le dire, cela ira encore mieux en le disant, dès le soir du 16 octobre je ferai campagne pour celui ou celle qui sera choisi à l’issu de ces primaires citoyennes, sans aucun état d’âme.

Mais avant ce grand rassemblement de la gauche, les 8 et 15 octobre je voterai François Hollande.

Publicités
Cet article a été publié dans Billets des amis de François Hollande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s