Emmanuel Petel, Bruxelles

Les enjeux à venir sont très grands, nous sommes face à de nombreux défis, pour moi, j’ai besoin d’un président qui remette la France à sa place, redonne sa valeur et ses titres à l’état et à ses institutions.

Nous sortons d’une période très troublée, Sarkozy a usé de notre échec en 2002, pour nous faire croire que l’Elysée pouvait devenir une agence de « com. » aux prises sans fin avec les media et de l’événementiel.

François Hollande incarne pour moi cette rupture, une réconciliation avec le politique et un homme d’Etat. J’attends de lui qu’il remette la France au travail, qu’il redonne une « aura » à notre administration, complètement décrédibilisée par la droite, qu’il la fasse « bosser » dans la durée et en bonne intelligence avec la société.
A Bruxelles, en tant que fonctionnaire européen, j’attends un européen convaincu, avec un grand sens du volontarisme et non de la boutade. J’ai confiance en François Hollande, mais également à son équipe de campagne, qui a déjà expérimenté pour certains de ses  membres la dimension européenne. Sur ce point l’engagement doit être sans équivoque, mais aussi lucide à savoir que l’Europe est loin d’être achevée et qu’elle ne saurait se résumer à un grand marché unique.

J’ai besoin d’un socialisme convaincu, avec un sens de la fermeté sur des points essentiels, comme l’avenir des jeunes mais sans effet d’annonce comme il sait l’affirmer.

Publicités
Cet article a été publié dans Billets des amis de François Hollande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s